Point of Review

Critiques de Séries TV.

01 mars 2011

Friday Night Lights [5.10] : Don't Go

fnl

"Un programme de football d'une université d'élite tente d'attirer le Coach loin d'East Dillon.
Vince veut récupérer sa place.
Les amis et la famille de Tim sont entendus lors de son audience de libération conditionnelle.
East Dillon organise son Fall Sports Banquet."

 

Evoqué déjà depuis plusieurs épisodes, le possible départ du coach à la fin de la saison se fait de plus en plus sentir et cette intrigue prend une place importante dans cet épisode. La série ayant commencé sur son arrivée à Dillon, voir Eric quitter cette ville à la fin de la série serait, selon moi, une excellente fin. La boucle serait bouclée. L'offre qu'il reçoit d'une Université de Floride est plus que tentente. Rares sont les personnes qui refuseraient une sublime maison avec piscine en plus du salaire. Et comme le dit Tami, tout ceci serait mérité. Mais le coach Taylor fait donc parti de ces rares personnes. J'étais persuadé qu'il quitterait le Texas à la fin de la série jusqu'à la scène finale de cet épisode où il annonce qu'il restera. Décidément, les scénaristes me surprendront jusqu'au bout. Les choses peuvent encore changer d'ici trois épisodes mais il est tellement attaché à cette ville, à son équipe, que j'aurai finalement beaucoup de mal à le voir partir. Mais qui voudrait partir lorsqu'on sait que toute une ville est derrière nous ? Tout le monde veut qu'il reste et tout le monde le montre. A commencer par ses joueurs évidemment lors du Banquet annuel qui remercient le coach tour à tour, moment très émouvant. Merci Buddy Garrity d'avoir pensé à ça. Sa réconcilation avec Vince a beaucoup aidé aussi. Ce dernier a enfin compris qu'il ne fallait plus écouter les conseils de son père et qu'il était temps de présenter ses excuses. Le personnage est beaucoup plus appréciable comme ça, on retrouve le Vince qu'on aimait tous auparavant, et j'ai beaucoup aimé son petit discours qu'il fait au coach. Un discours qui montre encore une fois à quel point il a besoin de lui, comme beaucoup d'autres joueurs, et qui aura définitivement aidé le coach à prendre une décision concernant son avenir.

L'avenir de Luke est par contre toujours incertain. Il est bon footballeur mais ne se fait pas trop de film : les chances qu'il a pour passer professionnel sont minimes. Il se doit d'étudier les différentes options qui s'offrent à lui, notamment celle de la ferme, option à laquelle Becky ne voit aucun inconvénient. Un bel avenir est donc en préparation pour eux... à moins que le retour de Tim ne vienne changer les choses. Ce qui serait bien dommage ! Un triangle amoureux à trois épisodes de la fin serait la pire idée que les scénaristes aient pu avoir depuis le début de la série. Je croise les doigts, espérant qu'ils ne détruiront pas un couple aussi attachant que forment Luke et Becky. Tim est donc bel et bien de retour, fraîchement sorti de prison, les excellents discours du coach et de Buddy ayant pesé lourd lors de l'audience de libération conditionnelle. On remarque assez rapidement que Tim est changé, plus refermé sur lui-même, chose compréhensible après un séjour en prison. On en ressort forcément différent, et l'interprétation de Taylor Kitsch est excellente. J'ai cependant été assez surpris de la réaction qu'il a eu envers Billy. Il a le droit de lui en vouloir mais n'oublions pas que c'est lui qui a voulu se rendre... Pendant ce temps, Tami participe à un panel sur l'éducation, un débat qui montre encore une fois qu'elle ne renoncera jamais et continuera toujours à se battre pour aider les jeunes. Ce qu'elle dit peut paraître naïf mais elle a totalement raison, s'entretenir avec chaque élève serait certainement plus efficace que ne l'est le système actuel.

Un épisode parfait auquel je n'ai rien à reprocher. Si les derniers épisodes sont aussi riches en émotions, la série se terminera sans aucun doute de la meilleure des façons.


Commentaires

Poster un commentaire