Point of Review

Critiques de Séries TV.

25 juin 2011

Friday Night Light [5.11] : The March

fnl

"Des coupures budgétaires menacent East Dillon, et Tami va en Pennsylvanie pour une grosse opportunité.
Pendant que l'équipe se concentre sur les play-offs, Vince est une nouvelle fois responsable de son foyer."

 

Ca devient de plus en plus difficile pour moi d'écrire une review de Friday Night Lights. J'y suis presque, je vais devoir dire adieu à cette merveilleuse série. Même si je sais depuis longtemps que la fin est proche, je n'arrive pas à me faire à l'idée que je ne reverrai plus Dillon. C'est triste, mais toutes les bonnes choses ont une fin. Enfin bon, je n'y suis pas encore, et je prends mon temps. Une série pareille, ça se déguste. En regardant cet épisode, on sent que la fin est pour bientôt. Tout se met en place pour donner une excellente conclusion à la série, à commencer par les Lions qui gagnent. Ils enchaînent les victoires pour enfin arriver à cette finale du championnat. C'est l'objectif depuis le début de la saison, il est parfaitement rempli. Je n'ai jamais cru une seule seconde qu'ils n'arriveraient pas au bout. C'est tout de même dommage que tous ces matchs se succèdent aussi rapidement. Il reste deux épisodes, il y avait de la place pour s'attarder un peu plus là-dessus. Mais ce n'est pas grave, l'émotion est tout de même là, et c'est tout ce que je demande. Quand ils sont sur le terrain, quand ils décrochent leur place en finale à deux secondes de la fin, quand les joueurs s'échauffent devant la maison de Coach puis celle de Billy, quand l'équipe est acclamée par toute une ville à leur retour. Tout semble parfait et pourtant, l'avenir des Taylor est encore une fois incertain et un possible départ à la fin de la série est une fois de plus envisagé malgré les déclarations d'Eric dans l'épisode précédent. Et s'il était obligé de partir ? Le budget qui lui est alloué est fortement restreint, et Les Lions et les Panthers ne formeront plus qu'une équipe la saison prochaine. La survie de l'équipe d'Eric va être difficile. Parlant des Panthers, la petite référence à Smash m'a ravi. J'aurai préfré le voir revenir au moins le temps d'un épisode, mais c'est mieux que rien.
En plus de ça, le poste de Tami est aussi menacé et elle se voit proposer une offre d'emploi qui va lui être difficile de refuser. Passer de conseillère d'orientation à Doyenne des admissions dans une Université à Philadelphie, ce serait la consécration pour Tami. C'est une opportunité amplement méritée qui se présente à elle. J'imagine déjà Eric suivre sa femme, renonçant au football. La situation serait ansi pour une fois inversée, Tami ayant toujours suivi son mari.

Voir les matchs défiler rapidement n'est pas une mauvaise chose en soi. Le temps gagné permet de ne pas oublier les autres personnages, à l'instar de Tim. Récemment sorti de prison, il n'est plus le même. Le contraste avec l'ancien Tim est impressionnant. Quelque chose s'est cassé en lui, il va lui falloir remonter rapidement la pente. Un certain retour dans le prochain épisode pourrait ainsi l'aider. En attendant, personne n'y arrive. Ni Billy, ni Mindy. Il est difficile de choisir dans quel camp se positionner entre les deux frères lorsqu'ils se battent. Même en étant très attaché à Tim, l'évolution du personnage de Billy a été impressionante et on s'est donc aussi attaché à lui. Il est aujourd'hui rangé, menant tranquillement sa petite vie de père de famille. On ne peut pas lui reprocher grand chose. Si Becky a accepté cet emploi, c'est parce-qu'elle le voulait bien. On ne peut pas mettre ça sur la faute du pauvre Billy. Au final, le retour de Tim aura fait plus de mal que de bien. Sa relation avec son frère est des plus compliquée, la relation entre Luke et Becky est mise à mal, et cette dernière perd son emploi par sa faute. Quitter le domicile de Mindy et Billy pour s'isoler était la meilleure chose à faire pour l'instant, nous donnant ensuite l'une des meilleures scènes de l'épisode lorsqu'il est seul dans la caravane.

Vince a aussi pas mal de choses intéressantes à nous proposer dans cet épisode. Tout va bien côté football mais ce n'est pas aussi réussi dans sa vie de famille. Après tout le chemin parcouru avec sa mère, il doit maintenant faire face à la rechute de son père. Une rechute qui était attendue mais qui est efficace et traitée avec justesse. Je me suis plus inquiété pour la mère que pour le père. Ces problèmes auraient pu lui refaire perdre pied et rendre inutile tout le travail qui a été fait sur elle. Heureusement, elle prend les devants et fait ce qu'il faut pour que ça ne se produise pas, nous offrant ainsi une scène finale riche en émotions.

Encore une fois, on nous propose un épisode parfait. A deux épisodes de la fin, on ne pouvait pas espérer mieux. La fin de la série s'annonce émotionnellement intense.


Commentaires

Poster un commentaire